Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 19:38

La répression actuelle paraît davantage menée par des mercenaires ou la garde rapprochée de Kadhafi que par les militaires. Quel rapport Kadhafi entretient-il avec l'armée ?

Depuis son arrivée au pouvoir, Kadhafi a marginalisé l'armée. Il n'était que capitaine lorsqu'il fait le coup d'Etat de 1969 et il n'a jamais eu de légitimité forte auprès des officiers supérieurs. Même si Nasser a été le modèle de Kadhafi, la Libye n'a pas suivi le trajet de l'Egypte, en donnant à l'armée un rôle de ciment de l'unité nationale, et aux officiers supérieurs des postes stratégiques dans la conduite des affaires du pays.

 

Un bus de Tunisiens venus apporter des vivres aux réfugiés avec un poster anti-Kadhafi.
Un bus de Tunisiens venus apporter des vivres aux réfugiés avec un poster anti-Kadhafi.© Thomas Cantaloube

 

 

Ensuite, il a continué à raisonner en chef de tribu, à la fois en armant ses propres partisans et en superposant une partie de l'organisation tribale traditionnelle à l'organisation militaire. La place donnée à certains membres de la puissante tribu des Warfalah au sein du dispositif militaire en Cyrénaïque a probablement facilité le ralliement des militaires à la rébellion dans la région de Benghaz.

La marginalisation de l'armée explique les défections et qu'on n'ait pas vu les militaires participer à la répression, mais elle pose une autre question. En Libye, il n'y a pas eu de lutte d'indépendance qui aurait pu servir de creuset aux différentes composantes du pays. L'indépendance a été octroyée, entre 1946 et 1951, à des tribus qui ne partageaient pas de combat commun. Cela explique qu'il a été, pendant plus de quarante ans, plus efficace pour Kadhafi de s'appuyer sur ce système tribal que sur un pouvoir national cimenté sur une armée forte, incarnant une nation difficile à trouver. L'armée ne sera sans doute pas en mesure d'assumer un rôle de continuité et d'unité nationale comme en Tunisie ou Egypte, et une partition du pays n'est pas inenvisageable. 

Kadhafi pourra-t-il s'accrocher encore longtemps au pouvoir ?

Kadhafi peut s'appuyer sur deux bras armés pour défendre son pouvoir. Il peut compter sur les brigades de sa garde prétorienne, bien mieux équipées que l'armée régulière, et dirigées par des membres de sa propre famille, notamment certains de ses fils, même si une brigade qu'on pensait proche de Kadhafi a déjà fait défection et rejoint la rébellion a Benghazi. Il peut aussi lancer contre les opposants les milices des comités révolutionnaires substantiellement armés, ainsi que de nombreux mercenaires qui ont été aux premières loges de la sanglante répression des derniers jours.

En outre, Kadhafi, même s'il a perdu une grande partie des champs pétrolifères, dont la majorité se trouve en Cyrénaïque, détient des réserves financières issues de la rente pétrolière qu'on estime à plus de 150 milliards de dollars. De quoi tenir de longs mois encore... Et même si son pouvoir semble aujourd'hui de plus en plus retranché à Tripoli et alentours, cette ville possède environ 1,7 million d'habitants, ce qui représente pas loin du tiers de la population du pays.

Il est donc encore tôt pour dire que tout le pays a échappé au contrôle de Kadhafi et qu'il se trouverait retranché dans un dernier bastion prêt à tomber.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Louis ALONSO - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean Louis ALONSO, coups de cœur et coups de gueule ! Voyage intérieur !
  • Le blog de Jean Louis ALONSO, coups de cœur et coups de gueule ! Voyage intérieur !
  • : Voyages aux 4 coins de la planète mais aussi "Voyages Intérieurs" États d'âme et coups de gueule
  • Contact

Recherche