Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 18:49

NIGER JUILLET 2008 « Au Jour le Jour »

 

 

SAMEDI 21 JUIN 2008.

Arrivons à Tanger vers 13h après une traversée sans histoire, au départ et à l’arrivée à la passerelle, avec le commandant Varaillon, homme sympathique, pas imbu de sa personne et très pédago pour les trois voyageurs que nous sommes.

Alain s’occupe de ses chiens, Jean décompresse et je frime avec mon sweet « Organisation »

Route ennuyeuse jusqu’à Marrakech à 98 km/h de moyenne. Nous bivouaquons dans des jardins à l’ouest de Marrack sur la rte de Essaouira. Bivouac sympa.

 

DIMANCHE 22 JUIN.

Rte difficile jusqu’à Tan Tan (GO détaxé environ 90 km au sud ). Bivouac venté dans des marais salants. 70 km/h de moyenne.

 

LUNDI 23 JUIN.

900 kms à fond, arrivée vers 18h à la dernière station / hôtel avant la Mauritanie.

 

MARDI 24 JUIN.

Sommes très tôt à la frontière mais elle n’ouvre qu’à 9h et l’attente durera 3h.

Frontière Mauritanienne, Arturo est là, efficace mais pas « Follement » sympathique. Quittons les contrôles vers 13h30. Goudron jusqu’à NKT mais 41° C. Ouf !

Bivouac derrière un petit village, dans le sable entre 2 petites dunes  après « Jardinage » dans NKT. C’est tjrs celui qui est devant qui se trompe.

 

MERCREDI 25 JUIN.

Au départ Jean plante, il n’a pas voulu dégonfler et moi aussi, par manque d’attention. Alain prodigue conseils et coups de pelle. On se perd pour récupérer le goudron, je m’énerve un peu.

Le soir super bivouac à l’Est de Ayoun, je me douche à poil en plein soleil ! Génial !

 

JEUDI 26 JUIN.

Goudron jusqu’à Timbéghra, orage et plantages.

La piste est très difficile, beaucoup d’eau, de boue de terrains détrempés. Plusieurs  fois je sauve la mise. Sur les traces et le plat, Alain se plante puis c’est moi qui en sortie de bourbier tombe dans un trou ! L’auto est posée, en Vrac ! Jean en voulant m’aider se plante à son tour puis Alain manquant d’attention, se plante également. Treuils (les deux), sangles + locaux. Il fait nuit depuis une heure lorsque nous sortons au Hi Lift et aux phares. Je donne à ceux qui nous ont aidé tous mes cartons de vêtements. Je soigne une vilaine plaie !

 

VENDREDI 27 JUIN.

Piste très mouillée jusqu’à Nara et Alain se plante encore (c’est la faute à ses pneus !) La navigation est très délicate et je n’ai pas l’impression que mes compagnons de voyage s’en rendent compte. Je suis fatigué, par bonheur les Bivouacs sont sympa et je dors bien. Formalités d’entrée au Mali vite fait bien fait.  De Nara à Sokolo, belle latérite.

 

SAMEDI 28 JUIN 2008.

Niono, un déluge nous attend ainsi qu’à Mopti. Choisissons l’hôtel et dinons au café Bozo.  Tout est merveilleusement vert, Jean nous dit : « L’herbe est vert fluo »

 

DIMANCHE 29 JUIN.

De Mopti au sud de Gao, goudron, par endroit pas terrible. En pleine nuit (2h30), gros coup de vent, on se rapproche de la rte par peur d’éventuelles inondations et finissons la nuit.

 

LUNDI 30 JUIN.

Arrivée à Niamey Saga vers 14h 30. Accueil très chaleureux et joyeux de Dominique qui est arrivé la veille.

 

LUNDI 7 JUILLET.

Après une semaine à la ferme Baobab, nous partons pour le Bénin.

Avant Kirtachi et dés Kollo, le ciel au sud est terriblement menaçant, lorsque nous approchons nous constatons que l’orage est passé par là. Mala et cap à l’Est vers Fabidgi, pas si facile que ça même avec la trace de l’an dernier. Dépassons un groupe de femmes Peuls lourdement chargées. Bivouac à 17h, soleil et troupeaux de vaches.

 

MARDI 8 JUILLET.

Arrivée à Gaya et passage de frontière très rapide ; dans la matinée marché à Bomba, au bord du fleuve, en face c’est le Bénin.

Bivouac au sud de Guéné contre une colline au milieu de plantes odorantes ; en pleine nuit bourrasque et orage, nous descendons dans l’auto puis remontons à l’occasion d’une accalmie.

Nous décidons de regagner Cotonou par le goudron.

 

JEUDI 10 JUILLET.

Hier soir auberge et repas sympa à Dassa (pays de la farine de manioc « Le Gari ».

Visite ce matin à Boïcon d’abris sous terrains. Guide super passionné et cultivé qui nous a beaucoup parlé des divinités et du Vaudou.

Aprem visite des palais des rois du Dahomey, à ne pas manquer, nous apprenons beaucoup de chose sur notre histoire coloniale !

 

VENDREDI 11 JUILLET.

Bivouac sous la « Protection » des forestiers dans une très belle forêt de teck. Super mais nous croisons la pauvreté la plus sordide !

Très difficile de trouver l’embarcadère de Ganvié pour cause de travaux. Photos pas appréciées et visite décevante.

Plus tard Cotonou s’avérera aéré et moins polluée qu’en 2001. Nous bivouaquons à Grand Popo et demain repos.

 

DIMANCHE 13 JUILLET 2008.

Hier Grand Popo et Grande Fatigue (pour moi). Aujourd’hui 325 kms et 5h 40 de conduite. Sommes à Banté prés de la frontière du Togo. Très belle région montagneuse.

 

LUNDI 14 JUILLET.

Journée Cool. Djougou décevant et pas de GO, on en trouvera à Natitingou. Tout est vert, très vert, vert Fluo ! Le long de la rte des panneaux de Projets, ONG et autres « Pompes à Fric ! »

En Afrique, sur le fumier, poussent les fleurs « ONG » !

 

 

 

 

MARDI 15 JUILLET.

16h arrivée à Tanguieta : souvenirs, hôtel Baobab : souvenirs ! En 2001, j’avais ici bu moultes bières avec  Kiki qui voulait planter de la vigne, il n’est plus là. Je suis revenu ici en dec 2002 puis en 2005 avec Dominique.

Le plateau au dessus de Natitingou est magnifiquement verdoyant, les reliefs de l’Atakora sont bien visibles. C’est vraiment la meilleure période pour cette région !

 

MERCREDI 16 JUILLET.

Vers 12h30 à l’hôtel Pendjari, rien n’a changé, le personnel est sympa, nous sommes les seuls clients. Quelques Cob à la mare Bali ainsi qu’une famille de babouins. Nous nous posons ici cette aprem et ne repartirons que demain en fin de matinée. Il fait chaud mais il y a une légère brise.

Point de brulis, la réserve est merveilleusement verte et les cobs aux couleurs fauves ressortent bien sur les verts tendres.

 

JEUDI 17 JUILLET.

Finie la Pendjari, sommes au BK. Formalités de sortie du Bénin très facile et entrée au BK idem. Nouveauté « Laisser passer touristique » 5000 FCFA / véhicule ! Demain Ouaga.

 

DIMANCHE 20 JUILLET.

A la ferme Baobab ; sommes arrivés depuis hier.

Jeudi soir bivouac sympa en brousse, quelques visiteurs joyeux et rieurs, curieux de voir s’installer le Cirque « Toyota » et ses chiens savants.

Vendredi Ouaga, soirée sous des trombes d’eau dans une auberge, camping, bordel !

Samedi, entre 2 averses on charge les alvéoles pour Oumarou et direction Niamey, nous y serons le soir sans pb avec des passages de frontière rapides.

Le BK est aussi vert que le Bénin mais plus humide en cette saison !

 

SAMEDI 26 JUILLET.

Dominique & Brigitte sont parties depuis jeudi soir. Hier vendredi, déjeuner avec Jean-Louis Sauliéres, il a l’air de bien se plaire à Niamey et envisage de s’y marier.

La remontée risque d’être difficile, longue et ennuyeuse. Et ensuite ? L’Arménie, le Liban, le Cambodge à nouveau ?

Je suis fatigué, j’ai  peu, pas d’enthousiasme, je ne débats plus au niveau des idées. Tout m’indiffère !

 

 

DIMANCHE 27 JUILLET.

11h45, le bac à Farié (80kms au nord de Niamey). Fait chaud, j’ai pas de moral, ça va être long, très long.

273 kms aujourd’hui dont 200 de goudron. 6h 30 de conduite à 42,10 km/h de moyenne

Bivouac sympa en brousse, des bergers viennent nous rendre visite, ils nous offrent du lait. J’en bois ………. Un peu ! Ils sont bien une dizaine, quelques photos, quelques boites de sardines échangées, ils repartent.

 

LUNDI 28 JUILLET.

A 7h 10 (heure locale) à Dori.

356 kms à 47,7 km/h. Avons roulé 7h27. Ouf !

A Ouaigouya à 50kms de la frontière Malienne.

Des enfants sont arrivés, ils sont à moins de 3 mètres. 

MARDI 29 JUILLET.

7h 20 TU

Je viens de faire un petit tour dans le village à proximité, photos difficiles mais aucune hostilité.

Ce soir nous devrions être au Pays Dogon.

Je n’ai + de SMS et Orange ne fonctionne pas.

L’écriture restera peut être le seul échange que je pourrais avoir avec ……… moi-même.

Je ne sais pas encore comment je vais appeler le Récit de ce voyage, peut être « Afrique Verte »

Sommes ce soir à Bandiagara au camping Taguna sur la rte de Sévaré. Avons parcouru 206,9 kms à 37,9 km/h. Grosse fatigue. La piste du bas de la falaise est difficile, parfois trialisante, j’ai décidé d’abandonner à Dourou et de remonter sur le plateau.

 

MERCREDI 30 JUILLET.

311 kms à 58,7 km/h 5h 18 de conduite sur 9h.

Djenné, suis rentré dans la mosquée (La Fameuse Mosquée), des « Gens » priaient et personne ne m’a rien dit, aucune hostilité, plutôt des sourires !

Gros orages, on bivouaque prés d’un village, je dors « Dans » l’auto et cette expérience est concluante.

Décidons de passer par Bamako.

 

JEUDI 31 JUILLET.

630 km à 69,7 de moyenne pour 9h de conduite.

Sur les conseils d’un militaire que je transporte de Bamako à Didjéni nous ne passerons pas par Kayes mais par Nioro du Sahel. Goudron parfait jusqu’à Ayun et au-delà.

 

VENDREDI 1er AOUT 2008.

482 kms à 75,6 de moyenne pendant 6h22. Sommes à Ayun, il fait chaud (37°C), le soleil voilé, le ciel blafard, un léger vent chaud n’arrange rien et le matin au lever 27°C.

Demain peut être à NKT, puis nous avons décidé de rouler chacun à notre rythme !

La remontée depuis Bamako est variée, facile et agréable.

Mais ce retour reste laborieux et certains jours je me dis que je n’aime plus ça, que je vais revendre mon auto et ne plus voyager ainsi !

 

SAMEDI 2 AOUT.

839 kms à 80,1 de moyenne pour 10h28 de conduite. On ne s’est pas beaucoup arrêté.

Sommes à l’hôtel Termit en bord de mer à NKT, bordel notoirement connu.

Suis crevé, 60 kms avant NKT la température extérieure est montée à 41°C puis au bord de la mer il fait bon, l’air est doux.

 

DIMANCHE 3 AOUT.

Je roule seul.

Parcouru 880 kms à 88 km/h. Il y a beaucoup de vent, il fait 21°C, ce soir je dors dans l’auto à 80 kms au nord de Dakhla..

 

LUNDI 4 AOUT.

Arrivée à Tan Tan plage après 679 kms à 91 km/h et 7h28 de conduite. Il fait presque froid : 21°C

Première douche chaude depuis ……………

Bonne journée : la devise du jour « Assumer ses choix » Si trop difficile, la prochaine fois, faire des choix différents.

 

MARDI 5 AOUT.

359 kms à 71,3 km/h, 5h de conduite. Les écarts thermiques sont énormes, ce matin à 8h 19°C à Tan Tan puis à Guelmin 38°C, enfin 27°C en approchant Agadir.

 

Fin du récit !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Louis ALONSO - dans NIGER 2008
commenter cet article

commentaires

Hervé 18/08/2008 08:34

Hi JL, Tu ne crois pas qu'il est temps de mettre la pédale douce .. Tu devrais essayer le golf, la pétanque voire la montgolfière ... Très amicalement. RV ( voyage plaisir !! )

Présentation

  • : Le blog de Jean Louis ALONSO, coups de cœur et coups de gueule ! Voyage intérieur !
  • Le blog de Jean Louis ALONSO, coups de cœur et coups de gueule ! Voyage intérieur !
  • : Voyages aux 4 coins de la planète mais aussi "Voyages Intérieurs" États d'âme et coups de gueule
  • Contact

Recherche