Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 08:19

MERCREDI 2 AVRIL.

Au petit resto khmer à coté de l’hôtel. J’ai bien du y manger 5 ou 6 fois. Le jeune qui fait le service me reconnaît et me porte une bière dés que j’arrive ; j’aime bien être reconnu ! L’aprem va être difficile, il fait une chaleur à crever, je porte une chemise trempée de sueur, j’ai gardé la « Propre » pour voyager !

Dernier déjeuner ici, j’ai, tout compte fait bien aimé PPH, ses quartiers « Derrière », ses marchés colorés, le marché Russe entre autre. Bien sur que j’ai très envie de revenir et peu à peu le Cambodge prend la place du Niger dans mon cœur. Même si la langue est un réel obstacle, les khmers sont des gens paisibles, souriants, pas dans la plainte comme les africains, les enfants ne collent pas aux basques sauf dans les endroits trop touristiques ; mais rien à voir avec le Mali ou le Maroc ! La faute à qui ? Aux touristes bien sur !

PPH est authentique, chacun vit sa vie, les bonzes déambulent par 2, 3 ou 4, les riches, nantis et corrompus roulent en Lexus et en Toy à 100 000 $, les jeunes, filles ou garçons mais surtout les garçons font les fous en 2 roues et les TT trimbalent locaux et touristes. La densité de circulation ma parait moins effrayante que lorsque je suis arrivé ! M’habituerais je ?

Battambang me parait loin, Sina et son sourire, ses petits plats, Chenda et son sourire aguicheur, Vuthy, l’homme pressé, Savat, le sage aux cheveux blancs. Les autres, je vais les oublier vite, mais je n’oublierai pas les larmes de la jeune maman qui vient abandonner son enfant de 20 jours ni le sourire de l’autiste sur sa balançoire que l’on soigne au Tégrétol et au Phénobarbital pour des crises d’épilepsie.

Je ne suis pas prêt d’oublier le directeur de Kompong Thom, ni celui de Kompong Cham qui m’a raconté comment il avait échappé au Génocide en de 75 à 78.

La boucle est bouclé, faut absolument que je revienne l’année prochaine et pourquoi pas en décembre.

Fait vraiment trop chaud ici, je ne supporte + ma « Limace » trempée de sueur, je monte dans ma chambre climatisée boucler ma valise. Je ne sais pas où je vais mettre les mangues et le poivre que m’a donné Kimlang ! Poivre de Kanpot, le meilleur poivre du Sud Est asiatique réputé chez Fauchon et Hédiard.

Me suis fait jeter de la chambre à 15h, l’attente à l’aéroport n’a pas été trop longue, suis maintenant à Saigon, arrivé à 20h, j’attends l’embarquement pour Roissy à 23h. Je me fais un morceau de blanc de poulet + spaghetti cuisinés « Singapour » !  Vraiment ce pays a beaucoup d’avantages / à l’Afrique de l’Ouest.

Contrairement à ce que j’écrivais le 16 février, Saigon Airport est actif et je ne le vois pas aujourd’hui avec les mêmes yeux !

Il fait un froid de canard dans les aéroports mais pas pire que dans les banques à PPH……….. si peut être le resto où s’est marié Monika, j’ai eu froid toute la soirée.   

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Louis ALONSO - dans CAMBODGE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean Louis ALONSO, coups de cœur et coups de gueule ! Voyage intérieur !
  • Le blog de Jean Louis ALONSO, coups de cœur et coups de gueule ! Voyage intérieur !
  • : Voyages aux 4 coins de la planète mais aussi "Voyages Intérieurs" États d'âme et coups de gueule
  • Contact

Recherche