Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 16:18

De la Frontière Guinéenne à Bamako

Ce premier vrai bivouac en Guinée à Madina Salambadé a quelque chose de magique, de doux, de tendre. Le maître d’école (il n’a pas de bras droit et est originaire de la ville de Mali au nord du Fouta Djalon) nous accueille, nous protége, tient les « Petits » à l’écart ; ce qui n’empêche pas les vieux et notables du village de s’approcher, de rester à distance mais d’assister à la représentation du CIRQUE NISSAN TOYOTA « qui se soir donnera sa représentation unique dans votre village à partir de 19h »

Le lendemain donnons des petits présents aux enfants : moments exquis !

Sûrement dans la joie de retrouver une piste soit disant « Bullée » ce qui signifie ici « Où passe parfois une niveleuse appelée bull », je me laisse distraire et ne voit pas une énorme saignée bâtie sur la piste ; le Toy décolle et retombe lourdement et un bruit effroyable se fait entendre ds le pont avant ! Je repasse en 2 roues motrices . . . ca va ! On verra à Labé !

La piste est difficile, énormes ornières « Camions », arrivons à Labé à l’hôtel Tata où nous passerons 2 nuits, chambres confortables et douches chaudes, repas sympa, patronne Cool ! Labé est animée, son marché est authentique et regorge de marchandises qui viennent du Sud et du Nord (Sénégal) et sûrement de bien + loin. Je passe ma journée (de 10h à 15h30) au garage et on me change les pignons de nez de pont avant. Pour les spécialistes voir photos sur : https://picasaweb.google.com/109887997335979478624/REPARATIONLABE?authkey=Gv1sRgCNfUp9qQoYu2KA

Le lendemain, nous sommes le samedi 21 janv départ pour le Fouta Djalon, Labé est à 1150 mètres d’altitude, il fait frisquet le matin. Descendons jusqu’à Pita où nous voyons les tisserands à l’œuvre puis les chutes de Kinkon (pas d’eau). Parcours plaisant, c’est vert, les populations sont joyeuses, les enfants crient et nous interpellent, nous arrivons à Doucky sur les conseils du guide 2011 « Petit Futé » chez Hassan Bah qui nous propose une balade intéressante dans des canyons voisins, un repas et un hébergement dans des cases pour 20 € / personne. Nous acceptons et ne regretterons que le comportement clownesque de ce petit personnage sans intérêt. Merci « Petit Futé ! ! » Le lendemain cap à l’ouest puis sud et traversée de la rivière Kakrima par un bac tracté à la main : http://carnets-de-voyage.over-blog.fr/article-la-guinee-en-2012-autres-photos-100665490.html

Je relis mes notes : « Très belle journée, reliefs remarquables, végétation luxuriante. Cette Guinée là vaut la peine d’être découverte ; les villages sont animés mais sans pauvreté extrême apparente. Cases et maisons construites quasiment ttes sur le même modèle, de très mauvais goût et parfois peintes, balustres en béton gris (un seul modèle). Après le bac sur la Kakrima nous traversons la riv Konkouré, plages de sable, Jean-Claude veut bivouaquer là mais . . . ce n’est pas l’heure. Arrivons au nord de Kindia vers 17 h pour un bivouac sympa, quelques visites, je me douche sous le regard d’une guinéenne ? ? ? J’apprends + tard que c’est la folle du village : No Comment ! »

Conakry n’est plus très loin, nous passons à Kindia et « jardinons » un peu dans cette grande ville ; le GPS et le PC embarqué en profitent pour me lâcher mais nous arrivons tout de même vers midi, en ce lundi 23 janv dans le foutoir des banlieues commerciales de la capitale de la Guinée Conakry.

. . . à suivre !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Louis ALONSO
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean Louis ALONSO, coups de cœur et coups de gueule ! Voyage intérieur !
  • Le blog de Jean Louis ALONSO, coups de cœur et coups de gueule ! Voyage intérieur !
  • : Voyages aux 4 coins de la planète mais aussi "Voyages Intérieurs" États d'âme et coups de gueule
  • Contact

Recherche